Ecrire un livre, un Roman : le fond




entrez en soi-même…

         Nous avons parlé de la forme du roman dans des articles précédents mais il faut maintenant se pencher sur le fond :

 

Ecrire un livre, un roman : oui, mais sur quoi ?

 
          Avant de déterminer ce que vous voulez écrire, il parait déjà important de se poser la question de savoir  : Pourquoi voulez-vous le faire ?
 

  • Laisser un trace, donner un témoignage

  • Gagner de l’argent

  • Faire rêver vos enfants en leur racontant des histoires

  • Mettre en forme une histoire que vous  avez inventée

  • Vous lancer un défi

  • Donner du bonheur à vos lecteurs

  • Expliquer vos idées, développer vos théories ou opinions

  • Se dire : je suis écrivain !

 
           Il y a tellement de motivations différentes mais certaines seront les plus convaincantes. Je ne pense pas que la motivation de “gagner de l’argent” seule pourra vous permettre de mener à bien la rédaction d’un livre. Mieux vaut embaucher un nègre qui a une belle plume… 🙂
 
         Mais si la nécessité intérieure que vous sentez vous pousse à vous écrire, alors foncez !
 
Ecrire quoi ?
 
Après les genres de livres sont si divers si nous nous en arrêtons à la fiction, vous pouvez écrire :
 

  • Un roman policier

  • Un roman historique

  • Un roman sentimental

  • Un roman psychologique

  • Un roman philosophique

  • Un roman fantastique..

  • Un roman auto-biographique

  • Un roman d’aventures

  • etc.

Et encore, vous pouvez mélanger les genres, ce qui revient à une infinité de possibilité…!
 
         C’est vous et vous seul(e) qui savez ce que vous voulez faire, vous êtes la ou le seul(e) maitre à bord de votre page blanche ou de votre écran. L’idée, le genre, l’intrigue, les personnages : ce sont les vôtres ! Faites-vous confiance !
 
Un mot après l’autre :
 
          L’important est donc de s’y mettre sans attendre. Mais pourquoi tant de  personnes s’arrêtent très vite, commencent un ouvrage et ne le terminent jamais ?
 
          Il faut donc allier le plaisir de l’écriture avec la discipline de la régularité. Lorsque l’on lit ou entend le témoignage d’écrivains célèbres, on s’aperçoit qu’ils écrivaient régulièrement et nombre d’entre eux, tous les jours. Comme une artiste qui brode une étoffe sous la lampe tous les soirs, comme le jardinier qui tourne et retourne la terre, un écrivain travaille ses mots, son histoire, son roman.
 
Ecrire tous les jours :
 
            Sans vous juger mais en tirant le fil. Mais l’écriture n’est pas seulement l’acte d'”écrire“, c’est l’imagination, qui travaille tout au long du jour et de la nuit qui va vous permettre de poursuivre. Il ne faut pas croire, à part pour de rares exceptions (Amélie Nothomb ?) que les mots arriveront quand vous voudrez qu’ils arrivent à l’heure que vous avez décidée. Votre histoire, votre roman se construira surtout pendant que vous n’écrirez pas. En balade dans la forêt, dans le métro, en attendant votre tour chez le boucher, que sais-je ?
Vous ferez vivre vos personnages, vous vous inquiéterez pour eux, aurez des idées en regardant une scène de rue, en surprenant un regard ou une conversation. Autrement dit, vous vivrez votre livre avant de l’écrire.
 
          Certains recommandent de faire des fiches pour chaque personnage, des plans détaillés… D’autres, au contraire, se lancent sans filet, chacun mène son écriture à bien selon son caractère et sa manière d’être.
 
          Pour moi, je préfère de loin le plaisir de la découverte et même si j’ai une idée de ce que va devenir l’histoire, je ne fais pas de plan ou très peu. Il m’arrive quand même d’établir succinctement quelques séquences ou de faire des “arbres de personnages” quand il y en a trop et que je ne peux pas me repérer mentalement sans cette aide. Sinon, je pilote à vue, découvrant le paysage toujours nouveau.

         Et vous, comment faites-vous  ? Sur quoi écrivez-vous ?
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.