Comment présenter son ou ses livres à ses futurs lectrices ou lecteurs ?

Can, Chat, Chatting, Communication
parler de son livre
Cher(e)s ami(e)s Auteur(e) : Vous avez réussi à écrire, finir, corriger, relire, imprimer, éditer votre livre : des heures et des heures de travail… Vous êtes fier(e), le livre est maintenant disponible, la couverture vous semble belle et attrayante. 
 
Vous pensiez avoir fait 99% du travail mais maintenant il s’agit de faire connaître votre livre pour qu’il soit lu ! Et vous vous apercevez qu’un travail plus dur encore commence…
 
Parlez de son livre, le présenter, donner envie aux futurs lecteurs et lectrices de le lire…
 
Comment faire ? à l’écrit et à l’oral ?
 
Le préalable est d’être convaincu(e) que votre livre MERITE d’être lu et qu’il est intéressant.
 
Pourquoi j’écris cela en préambule ? Et bien, on a tellement corrigé, relu, changé des choses, travaillé que le livre fini, on continue à douter : “Et si j’avais écrit cela plutôt que ceci et si cet adjectif n’était pas le bon…” Cela arrive surtout aux écrivains confirmés, les débutants ont moins cette tendance.
Un éditeur disait qu’il fallait arracher le manuscrit des mains aux “vieux” écrivain(e)s qui n’étaient jamais satisfaits.
 
Donc, tout d’abord être convaincu de la valeur de son livre. Il n’est pas besoin de se dire “je vais vendre à 100 000 exemplaires, mon livre sera un best seller” mais de savoir que votre livre correspond aux goûts de certains lecteur(e)s dans le style et le genre qui est le vôtre ; Que vous allez faire passer de bons moments de lecture à un certain nombre (ou un nombre certain 🙂 !) de personnes.
 
Donc comment présenter son livre ?
 
A l’écrit : attention, de nombreux prestataires vous proposent de faire des “communiqués de presse”, de vous aider pour leurs rédactions moyennant finance : Nom d’un chien, vous êtes auteur(e) !!! vous allez bien arriver à écrire seul(e) 5000 signes de plus 🙂 !
 
Pour cela toujours se demander ce qu’en tant que lectrice ou lecteur vous appréciez dans les résumés, les présentations de livres et les recensions. Qu’est-ce qui fait que votre livre est unique et mérite d’être lu ?
le résumé doit être clair et attrayant c’est à dire :
 

  • Donner le genre du livre à un moment ou à un autre : polar, roman sentimental, essai, roman historique etc…
  • Citer un passage qui donne envie ou décrire le début de l’intrigue comme une “mise en bouche” …
  • Expliquer en mots choisis pourquoi ce livre mérite d’être lu sans être dithyrambique mais quand même “accrocheur(e)”.
  • Ne pas écrire d’un trait mais laisser reposer le texte, y revenir, prendre le temps de le murir.
  • Vous pouvez tout à fait regarder ce que d’autres ont fait, lire des quatrièmes de couverture de livres du même genre etc.
  • Employer des phrases positives, exemple : “ce livre n’est pas ennuyeux” : à éviter 🙂 ! préférer de loin : “ce livre est passionnant 🙂 !”
  • Demander à vos “béta lecteurs” (les personnes qui l’ont lu avant tout le monde) de vous dire ce qu’elles ont aimé, comment elles décriraient votre ouvrage.
  • Faites-vous relire, demander un peu l’opinion des autres tout en gardant vos idées (autant de personnes autant d’avis différents) MAIS si l’on vous fait toujours les mêmes remarques… il y a sûrement quelque chose à améliorer.
  • Et attention aux fautes ! c’est vraiment rédhibitoire sur un petit texte de présentation.
 
Et à l’oral : Comment faire ? en salon ou ailleurs comment employer les mots qui déclencheront l’envie d’acheter le livre et surtout de le LIRE ! 🙂
 
De deux choses l’une :

  • Soit vous vous donnez le temps de connaitre un peu l’interlocuteur pour ensuite adapter votre présentation à celle ou celui-ci selon ce que vous savez de ses goûts littéraires et de ses intérêts dans la vie.

  • Soit vous avez en tête une petite présentation, pas trop longue, que vous donnez directement aux personnes qui s’approchent de vous.

 
Un exemple personnel : pour mon livre jeunesse (Trilogie Farid), j’ai une présentation pour les enfants (mes futurs lecteurs) et une pour les parents, ceux qui vont acheter le livre. Je me renseigne aussi avant de me lancer pour savoir si l’enfant lit régulièrement ou s’il ne le fait que très occasionnellement. J’ai ensuite, connaissant bien mon “produit” (pardon, mon livre, que dis-je…!) un argumentaire adapté à la situation.
 
Un autre exemple vécu du côté “lectrice” : un auteur dans un salon du livre, après m’avoir aimablement demander si j’avais deux minutes (effectivement sa présentation devait avoisiner ce temps-là), m’avait expliqué pourquoi il avait écrit son livre et ce qu’il y avait dedans. On sentait dans sa voix et dans sa gestuelle (on dit souvent que cet aspect compte aussi beaucoup) tout le plaisir qu’il avait à me décrire son ouvrage. Il y racontait l’histoire de son frère, adopté par ses parents. Je n’ai pas acheté l’ouvrage sur le moment (je crois d’ailleurs que je n’avais pas un sou en poche) mais son descriptif avait été si convaincant que je me le suis ensuite procurée l’ouvrage sur internet, une dizaine de jours après, pour l’offrir à une personne qui l’apprécierait. Et je l’ai lu moi-même avec plaisir avant d’en faire cadeau :).
 
C’est souvent dans la relation créée que se décide l’acte d’achat. La difficulté est donc de l’établir dans un temps très court.
 
Ce que vous aimez dans votre livre, dites-le, pourquoi vous avez écrit, dites-le aussi : simplement, avec vos mots à vous. Même si cela fait la trentième fois que vous redites la même chose, la personne qui est devant vous ne l’a jamais entendu… Mettez-y la même chaleur et la même conviction que si vous le faisiez pour la première fois… Je sais, ce n’est pas évident… En même temps votre livre, il le faut bien non ?
Ne soyez pas trop long et demandez toujours si la personne a envie de vous écouter. Vous pouvez même lui dire : ma présentation dure une minute et demi. Pourquoi pas ? Les personnes ont tellement peur d’être coincées et de devoir écouter un monologue qui n’en fini pas..
 
Si vous avez un peu plus de temps, (et si l’autre personne aussi), commencez par vous intéresser à la personne en face de vous, écoutez-là, posez-lui des questions sur ses lectures… Ce n’est que dans un deuxième temps que vous pourrez parler de votre livre et ce sera d’autant plus facile que vous connaitrez déjà un peu votre futur(e) lectrice ou lecteur(e). Naturellement, comme sans y penser, vous présenterez les aspects les plus attrayants de votre ouvrage pour cette personne.
 
Voilà, maintenant je vous laisse la parole, en commentaires ci-dessous ou sur FB : Auteur(e)s ou lecteurs ou lectrices, comment aimez-vous présenter vos livres ou qu’appréciez-vous dans la présentation d’ouvrages qui vous sont faites ?
 
Et un grand merci d’avoir lu ce long article  🙂
 
 

2 réflexions sur “Comment présenter son ou ses livres à ses futurs lectrices ou lecteurs ?”

  1. je vous remercie pour vos conseils j'ai une présentation dimanche avec séance dédicace ça m’effraie, pour moi écrire c'est facile , mais dés qu'il y a du monde et en plus parler de moi comme cela m'est demandé là ça fait 2 jours que je cherche que leur dire pourtant c'est pour une petite association je suis tétanisée.Bises

  2. Bonjour Patricia,Peut-être répondre à des questions sera plus facile pour vous ? Soyez naturelle et dites ce que vous avez envie de transmettre à vos lecteurs et lectrices par rapport à ce que vous écrivez, il ne vous ai pas demandé de parler de vous mais de votre travail d'écriture 🙂 et si c'est une petite association , ce sera comme parler à des amis donc pas très impressionnant ! bon courage ! tout ira bien vous verrez… 🙂 isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.