Mes Recensions de Livres BoD : “Le sourire des coquelicots” de Catherine Kessler

Le sourire des coquelicots par [Kessler, Catherine]
Ajouter une légende

Le sourire des Coquelicots
“Le sourire des coquelicots” a été publié chez BoD en juin 2016 par Catherine Kessler. Il coûte 18 euros et est disponible aussi bien en librairie que sur internet. Le site www.le-sourire-des-coquelicots.frvous le présente.
Parmi les dizaines de livres qui sortent chez BoD chaque mois, on trouve des pépites, « Le sourire des coquelicots » en est une pour moi et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.
Le titre est choisi avec soin et justesse « les coquelicots » symbolisant les « morts au combat » mais aussi la couleur du rouge à lèvres lumineux de cette mystérieuse jeune fille romantique au regard profond… La couverture des plus réussies est en parfaite correspondance avec l’histoire. Vous me direz, on apprend en quatrième de couverture que l’auteure est une professionnelle du photojournalisme !
Quant au récit en lui-même, il se révèle vraiment passionnant : il s’agit d’une histoire vraie romancée par l’auteure qui a comblé habilement les lacunes des archives et des souvenirs pour nous livrer l’histoire de sa famille durant la guerre de 1939-1945.
Usant d’un procédé littéraire très approprié, Catherine Kessler fait des allées-retours entre le passé et le présent au fil des pages et de ses découvertes. On imagine le lent et difficile travail de recherches mais aussi celui, aussi ardu et déstabilisant, du cœur et des émotions au cours de la découverte progressive des événements et de ce lourd secret de famille.
Le style sait s’adapter au récit, tantôt journalistique, tantôt classique ou plus lyriqueavec certaines descriptions de sentiments ou de lieux très littéraires. En tout cas, cette diversité est agréable et sert bien ce roman qui allie les événements tragiques de la guerre avec une saga familiale compliquée.
Catherine Kessler réussit le pari d’allier la rigueur historique avec le vécu émotionnel fort des personnages, ce n’était pas évident à réaliser…
Sur la forme, rien à dire à part certaines conventions de majuscules pour les incises non-respectées : ah ! Ces correcteurs orthographiques qui nous induisent en erreur ! Tous les auteurs en font l’expérience… ; quelques coquilles également, peu nombreuses. Somme toute, rien de bien dérangeant quand on est captivé par le récit en lui-même.
L’intérêt de cet ouvrage « le sourire des coquelicots » est double il me semble : on y plonge vraiment dans les ressorts de la guerre de 39-45, on a des éléments très factuels et d’autre part on vibre avec cette histoire familiale et le positionnement des membres de la famille en ces temps troublés. Cette famille cela aurait pu être la nôtre… On s’interroge inévitablement : qu’aurions-nous fait, nous, à leur place ?
Il m’est venu à l’idée que les jeunes qui étudient cet épisode si traumatisant de notre histoire en troisième mais aussi au lycée pourraient lire avec vraiment beaucoup de profit ce récit : plus encore qu’un film, il percevrait ainsi comment l’on vivait à l’époque et quels ont été les événements marquants. Comme un « docufiction » qui les plongerait dans un temps et dans une ambiance bien éloignés de leur quotidien… Occasion également de débattre sur des sujets évoqués dans le roman : la fidélité et l’amour de sa famille et de sa patrie et l’articulation des deux : que faire quand l’un contredisait l’autre ? Je vois déjà Catherine Kessler, invitée par les professeurs, débattre avec des élèves motivés par cette histoire tirée d’une saga familiale réelle…
Bref, vous l’aurez compris, « Le sourire des coquelicots » de Catherine Kessler commence tout juste une longue vie et je vous recommande vivement sa lecture vous ne serez pas déçu.

2 réflexions sur “Mes Recensions de Livres BoD : “Le sourire des coquelicots” de Catherine Kessler”

  1. Merci pour votre commentaire, vous avez bien ressenti tous les aspects de cette histoire. Il l'aura en effet fallu 10 années pour me décider a redonner vie a cette histoire, a ces membres invisibles, en pour cause, de ma famille, et a ne jamais les juger.Bien a vous, catherine…

  2. Bonjour Catherine,Merci pour votre retour 🙂 ! Effectivement votre ouvrage est un travail de longue haleine où vous avez mis beaucoup de vous : c'est d'autant plus précieux pour la ou le lecteur(e) à bientôt, isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.